TERIA est le premier réseau à installer sa station à Saint-Barthélémy.

L’implantation d’une station GNSS sur l’île de Saint-Barthélémy était une des perspectives phares de TERIA pour l’année 2019. Chose promise, chose due. Le 5 juin dernier, TERIA implante la première station sur la toiture du bâtiment du Centre météo à Gustavia. 

Une nouvelle station aux Antilles

« TERIA est le premier à s'installer à Saint Barthélémy »

Le réseau TERIA a pour objectif d’offrir aux usagers, un service d’intérêt général en proposant « un service de localisation par GNSS temps réel de précision centimétrique. » Voici comment est mentionné le projet d’implantation d’une station dans la convention dite d’occupation temporaire du domaine public constitutive de droits réels rédigée par la collectivité de Saint Barthélémy.

En janvier dernier, une personne du service technique de TERIA a fait une première visite de repérage afin de préparer le dossier d’installation. L’occasion également de rencontrer le représentant de la collectivité territoriale d’outre-mer de Saint Barthélémy, Monsieur Bruno MAGRAS. Ce premier contact a été possible grâce à l’Institut Géographique National (IGN), partenaire institutionnel. En effet, il a été prévu dès l’origine un partenariat public/privé unique entre TERIA et l’IGN qui garantit la labellisation des données nécessaires à l’exploitation technique du réseau. Cet accord prévoit en contrepartie que les données des stations TERIA soient disponibles sur le site du RGP. Ce partenariat a d’ailleurs été renouvelé très récemment (lire l’article : Renouvellement du partenariat EXAGONE-IGN).

Pour rappel, le réseau TERIA compte plus de 200 stations réparties sur l’ensemble du territoire national, formant ainsi le plus important réseau quantitatif du  réseau GNSS permanent (RGP) qui compte à ce jour 526 stations.

Une station 100% opérationnelle

Le site d’installation a été soumis par la collectivité qui nous a proposé le toit du bâtiment du centre météorologique de Saint Barthélémy. Cette proposition a ainsi accéléré la signature de la convention. Six mois après, la toute première station TERIA faisait son apparition. Au bout de trois jours seulement, les observations et analyses de nos experts ont montré que la station GNSS était stable et donc, 100% opérationnelle.

Pour rendre la station officiellement active, l’IGN effectue une période d’observations, primordiale pour attester de la qualité et de la fiabilité des données de la station. Généralement, cette période dure 3 semaines. Après validation de l’IGN, la station est répertoriée sous forme de « fiche de station ».  Cette fiche d’identité contient les coordonnées de la station, l’équipement, la qualité du site et de ses données ainsi que les séries temporelles.

Aujourd’hui, la station GNSS de Saint-Barthélémy apparaît sous la dénomination : GSTV (disponible sur le site de l’IGN).

A lire aussi : Renouvellement partenariat IGN-EXAGONE

Répondre