POST-processing

RTK / NRTK,
des technologies incontournables dans la géolocalisation de précision.

Ces termes sont récurrents dans la géolocalisation de précision et dans la technologie qu’a développée TERIA. Qu’est-ce qu’ils signifient et quelles sont leurs différences?

Le RTK - Real Time Kinematic

Le RTK est un procédé technique visant à transmettre en temps réel des corrections depuis un pivot aux mobiles GNSS.

Cette technologie permet de lever les ambiguïtés et ainsi proposer un positionnement de précision centimétrique. ( ambiguïtés : nombres entiers de longueurs d’onde dans chaque distance satellite-récepteur, inconnus lors de la mesure de phase)

De manière plus concrète, ce ne sont pas des corrections qui sont transmises, mais bien les observations brutes du pivot.

La fonction du mobile est quant à elle de calculer le vecteur pivot-mobile. Cette modalité de calcul exige un géo référencement parfait du pivot. Dans le cas contraire, c’est l’ensemble des points relevés qui se retrouve alors en décalage du système de référence.

Le NRTK - Network Real Time Kinematic

Le NRTK  consiste à mutualiser les données de plusieurs stations fixes d’un réseau. Ces données communiquent en temps réel avec un centre serveur. Celui-ci transmet aux usagers des corrections modélisées pour toute la zone de couverture. Il existe différents types de corrections en NRTK : FKP – MAC – VRS (voir notre article sur les formats)

Chronologiquement, c’est la société GEO++ (Allemagne) qui a initié le FKP, le MAC par la société LEICA Geosystems et le VRS par la société TRIMBLE.

La transmission des corrections NRTK se fait généralement en RTCM, qui est le format standard pour l’échange des données brutes GNSS.

Ainsi à l’origine de TERIA en 2005, le RTCM 2.3 était le format d’échange utilisé avec le seul format de données FKP (point de montage FKP01). En 2008, le RTCM 3.1 remplace le RTCM 2.3 pour intégrer les données GLONASS, le format MAC ainsi que des messages standard sur le calcul des résidus en VRS.

Ceci a permis de mettre à disposition deux nouveaux types de corrections (point de montage MAC30 et PRS30). Depuis 2018, le RTCM 3.2 également appelé RTCM MSM a pris le relais pour véhiculer également les données GALILEO et BEIDOU.

Le réseau TERIA a toujours eu pour politique de fournir des corrections adaptées au matériel GNSS des clients. Cela en fournissant les corrections privilégiées pour chaque constructeur pourvu qu’elles répondent aux standards. Pour ces mêmes raisons, les corrections GALILEO et BEIDOU sont ainsi mises à disposition via le RTCM 3.2. A noter que tous les messages du RTCM 3.1 ne sont pas encore adaptés pour GALILEO / BEIDOU en RTCM 3.2.

Techniquement, il existe effectivement une différence de philosophie importante entre ces trois types de corrections.

Pour comprendre pourquoi ces modifications sont nécessaires dans certains usages,
voici un article sur les principes fondamentaux de la géolocalisation GNSS.

VOIR L'ARTICLE

Répondre